Informations générales

L’alcool est un liquide incolore  au goût brûlant et facilement inflammable. Son point d’ébullition est de
78,3 °C. L’alcool est fabriqué par fermentation de fruits ou de différentes sortes de céréales, qui sont
séparés par de la levure dans de l’alcool et du dioxyde de carbone.


Consommation

L’alcool est consommé oralement sous forme de boisson. Environ 2% de l’alcool consommé est directement absorbé par la muqueuse buccale. 20% de l’alcool passe dans le sang par la muqueuse de l’estomac. Le reste de l’alcool est absorbé dans le corps seulement quand il arrive à l’intestin grêle. Pour cette raison, les effets de l’alcool prennent un moment à se manifester. L’assimilation de l’alcool par le corps est terminée au plus tard deux heures après avoir arrêté de boire (phase de résorption). Si la quantité d’alcool consommé est faible, il est assimilé après 30 à 90 minutes. La rapidité d’assimilation dépend du niveau de remplissage de l’estomac et du type d’aliment consommé. Avec un estomac vide, l’alcool est assimilé beaucoup plus rapidement qu’après un repas copieux. Des aliments riches en graisse peuvent retarder la résorption.  


Effets

L’alcool est un stupéfiant populaire car ses effets sont plus facilement gérables que d’autres drogues. Il n’altère que faiblement la perception et la conscience mais a plutôt des effets apaisants et sédatifs et réduit la douleur. D’autres effets de l’alcool sont:

 

  • Diminution de la peur
  • Désinhibition
  • Bien-être
  • Sensation de chaleur
  • Agressivité augmentée

 

Les effets en rapport avec la teneur en pour mille dans le sang:



 Teneur en pour mille  Effets
 < 0,2 ‰ d’alcool dans le sang   effet de déshinibition et de loquacité.
 A partir 0,3 ‰ d’alcool dans le sang  premiers signes de troubles. Sens de la vue diminué, mauvaise estimation des distances, diminution de l’attention.
 A partir 0,5 ‰ d’alcool dans le sang   capacité de réaction nettement  affaiblie, surtout pour les feux rouges. Goût du risque plus fort.
 A partir 0,8 ‰ d’alcool dans le sang    premiers troubles de l’équilibre, champ visuel restreint (vision tubulaire «en canon de fusil»), désinhibition forte.
 De 1,0 - 1,5 ‰ d’alcool dans le sang   troubles du langage, agressivité et goût du risque plus forts.
 De 2,0 - 2,5 ‰ d’alcool dans le sang  problèmes graves de coordination et perte de l’équilibre, bafouillage.
 A partir 2,5 ‰ d’alcool dans le sang   etat de semi-connaissance,  accès de paralysie, vision double et incapacité de se souvenir.
 A partir 3,5 ‰ d’alcool dans le sang  effets mortels: Danger de paralysie respiratoire qui peut conduire au coma ou à la mort.
 A partir d’env 5 ‰ d’alcool dans le sang  la mort, dans la plupart des cas.

 



Elimination dans le corps

L‘alcool est un poison pour le corps, celui-ci l’élimine donc en priorité. L’alcool consommé est éliminé de différentes manières:

  • Jusqu’à 5 % est expiré tel quel par la bouche, d’où l’haleine très forte d’alcool.
  • Environ 2 % de l’alcool consommé est éliminé tel quel par l’urine.
  • 1 - 2 % de l’alcool part avec la transpiration.
  • Les 90 % restants sont dégradés dans le foie par processus d’oxydation. Ils sont ensuite éliminés par les poumons et les reins. Ce processus se fait indépendamment de la quantité totale consommée. La vitesse d’élimination de l’alcool est en moyenne de 0,15 ‰ et au moins 0,1 ‰  par heure.

 

Dangers

Des effets dangereux sur le corps sont:

  • Paralysie respiratoire jusqu’à l’arrêt complet de respiration
  • Coma
  • Arrêt du coeur
  • Convulsions et états de choc
  • Hypothermie
  • Hypoglycémie



Effets néfastes d’une consommation constante et régulière:

  • Mauvaise teneur en vitamines et en potassium dans le corps. L’alcool conduit à une carence en vitamines, surtout des complexes de vitamine B.
  • Organes digestifs et métaboliques lésés, surtout le foie, le pancréas et l’estomac.
  • Coeur et vaisseaux sanguins lésés.
  • Diminution de la sensation de toucher des mains.
  • Diminution de la capacité de concentration et la performance du cerveau.
  • Effet très irritant sur les muqueuses, peut provoquer une inflammation.
  • Impuissance, diminution de la libido.
  • Nerfs périphériques et cellules cérébrales lésées.
  • Augmentation forte du risque de cancer dans la bouche et la gorge, le larynx, l’oesophage et  le pancréas.
  • Conduit au surpoids, puisque 10 à 20 % des calories absorbées proviennent de l’alcool.
  • Une consommation pendant la grossesse conduit à un foetus au poids insuffisant, à pro blèmes de croissance, des malformations et des ralentissements du développement physique et mental.


Dépendance

L’alcool a un potentiel de dépendance psychique modéré qu’on peut comparer à celui du cannabis. Le potentiel de dépendance physique est également modéré: il peut, s’il y a consommation chronique, conduire à des symptômes végétatifs de sevrage si la consommation est stoppée.